Choisir des chaussettes de running

La chaussette de running est une des pièces les plus critiques de l’équipement de course, mais il est indispensable pour mettre en valeur notre meilleur pied à l’avant. On peut découvrir plusieurs variétés de chaussettes de running telles que les chaussettes de compression, les chaussettes à ventilation, les chaussettes antimicrobiennes, etc.
Certaines sont mieux adaptés pour de longues durées, alors que d’autres sont destinés pour un matin sur la piste. Mais, quel que soit le type, il reste quelques caractéristiques particulières à chaque chaussette de running telle que la prévention des ampoules ou le maintien de nos orteils sec pendant les courses humides.

Comment choisir la chaussette de running idéale ?

Il n’y a pas de règle prédéfinie pour le choix de la chaussette de running idéale, mais en tout cas, il faut retenir trois points essentiels.

1. Les matières qui constituent la chaussette

Il y a quelques dizaines d’années, les coureurs sont attirés par une paire de chaussettes en coton 100 %. Mais de nos jours, on confectionne la bonne paire de chaussettes avec des tissus qui absorbent l’humidité, comme le polyester, l’acrylique ou un mélange de laine et de nylon.

En général, on dit qu’une chaussette est correcte quand il remplit les trois fonctions suivantes : il protège nos pieds, on est à l’aise en la mettant et il évacue l’humidité. Cependant, des expériences avancent que la chaussette idéale est celle où on a l’impression de ne pas porter de chaussettes du tout.

2. La mode d’utilisation de la chaussette

Les fonctionnalités spécifiques et particulières pour utiliser une chaussette impliquent la nécessité de ne pas acheter juste une paire de chaussettes d’athlétisme, mais il faut chercher une paire conçue spécifiquement pour la course, même si elle est un peu plus chère. La plupart des chaussettes de course coûtent entre 12 $ et 15 $ pour une paire unique, mais si on s’engage à courir, cela vaut la peine.

Par rapport aux chaussettes ordinaires, les chaussettes de running sont construites avec un amorti à l’esprit, ce qui est particulièrement important lorsque nous battons la chaussée tous les jours. La bonne paire de chaussettes de running aura également une sensation serrée autour du mi pied et du talon, mais beaucoup de place pour nos orteils. L’idéal est de rechercher une bonne poche de talon profonde, qui met en forme notre talon et qui ne traine pas vers le bas.

3. Tenir compte de nos besoins personnels

Lors du choix de la chaussette de running, il ne faut pas ignorer nos besoins personnels de fonctionnement. Si nous aimons une sensation amortie, nous pouvons essayer une chaussette plus épaisse. Mais, si elle semble trop étouffante dans notre chaussure, il faut opter pour un modèle plus mince et plus léger.
Si nous préférons une qui va jusqu’ à la hauteur du genou, les coupes d’équipage ou celles qui on étiquette sur le dos si nous avons des problèmes avec le frottage de notre talon contre notre chaussure. La question est de choisir une chaussette basée nos besoins personnels. Tout comme le choix des chaussures de course, le choix de chaussettes de running doit tenir compte de nos préférences personnelles et de notre style.

Un bon conseil : Lorsque nous achetons une nouvelle paire de chaussures, équipez-les avec deux à trois nouvelles paires de chaussettes.

Les meilleures chaussettes de running pour un marathon

Les bonnes chaussettes de course contribuent à l’hygiène de nos pieds et permettent de garder nos pieds loin des ampoules et de la douleur, ce qui est essentiel pour finir un marathon. Le choix de la meilleure chaussette tient compte du matériel, de l’amortissement, la hauteur et les caractéristiques spéciales des chaussettes.

Plus important encore, il faut choisir nos chaussettes tôt lors de notre entraînement pour le marathon.

Ainsi, on peut avoir assez de temps de s’assurer qu’ils ne nous donnent pas des ampoules ou des rougeurs à nos pieds.

1. Le choix du matériel

Le coton tient à l’humidité, le laissant sur nos pieds où il peut entraîner un frottement. Il faut éviter le coton et opter plutôt pour des chaussettes synthétiques ou en laine. En général, les chaussettes synthétiques sont fabriquées à partir d’une combinaison d’acrylique, polyester ou spandex. Ces matériaux éloignent l’humidité de nos pieds, les laissant plus sec, et réduisent la chance d’avoir des ampoules. Les matières synthétiques ont tendance à sécher plus rapidement que les chaussettes en laine, tandis que les chaussettes en laine peuvent fournir plus d’isolation à des températures extrêmes.

Il faut considérer des chaussettes synthétiques si nous prévoyons de courir pendant une météo chaude ou humide et des chaussettes de laine si nous prévoyons de courir en hiver.

2. Le choix du rembourrage

Le choix du meilleur rembourrage est principalement basé sur la préférence personnelle. Nous devons avoir à courir dans une variété de chaussettes de running avant de trouver nos préférés. Cependant, quelques lignes directrices générales peuvent nous aider à restreindre nos choix. Si nous courons déjà avec une chaussure bien rembourrée tels que des chaussettes minces avec peu de rembourrage cela pourrait aller.

Si nous avons tendance à aimer des chaussures plus légères et moins rembourrées, in faut considérer des chaussettes plus rembourrées pour protéger nos pieds de l’impact répétitif qu’ils endureront sur une distance de 42 Kilomètres. Si nous courons déjà avec une chaussure bien rembourrée tels que des chaussettes minces avec peu de rembourrage cela pourrait aller.

3. La sélection de la hauteur

La hauteur de la chaussette peut jouer un rôle pour la protection de la peau. Les chaussettes No-show qui ne se voient pas couvrent uniquement la partie de nos pieds qui sont dans la chaussure.

Ce sont les meilleurs si nous n’attrapons pas d’ampoules facilement sur nos chevilles et si nous voulons la plus petite chaussette possible. Les bas couvrent notre pied et une partie de notre cheville, tandis que le quart de chaussettes couvrent généralement toute notre cheville. Le bas et le quart de chaussettes peuvent aider à prévenir les boursouflures et les ampoules sur la cheville.

Les chaussettes longues couvrent notre cheville et une partie de notre mollet, tandis que les chaussettes à la hauteur du genou couvrent notre mollet entier. Ainsi, il faut choisir des chaussettes longues sur les genoux si nous exécutons un marathon sur sentier et que nous voulons protéger nos mollets des branches ou des mauvaises herbes.

==

Comme tout équipement sportif, une variété de chaussettes de running spéciales sont disponibles. Certains coureurs choisissent des chaussettes à compression à hauteur de genou dans l’espoir d’éviter les crampes de mollet.

D’autres choisissent des chaussettes avec les orteils, dans l’espoir de prévenir les ampoules entre les orteils. Notre meilleur choix quand il s’agit de caractéristiques spéciales et chaussettes est de les essayer pendant les entraînements. S’ils fonctionnent bien lors des longues courses d’entraînement, ils vont probablement bien nous servir le jour de la course.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *